LE COTON BIO VS LE COTON CONVENTIONNEL

1. Qu’est-ce que le coton ?

Le coton biologique est une matière naturelle végétale, issue de l’arbuste du cotonnier. C’est la fibre la plus utilisée au monde. 

Les principaux pays producteurs de coton sont :
La Chine,
Les États-Unis,
Et l’Inde.
On trouve du coton dans près de 80 pays à travers le monde.

Malheureusement, il représente environ 16% des insecticides et 7% des pesticides commercialisé dans le monde. Il faut environ 2700 litres d’eau (l’équivalent de 70 douches) pour produire un tee-shirt en coton conventionnel alors que la Chine et l’Inde, pays producteurs, souffrent d’un problème d’accès à l’eau potable. Et ce n’est pas tout, la culture du coton conventionnel serait responsable de plus de 22 000 morts par an selon l’Organisation Mondiale de la Santé.


2. Les problèmes sanitaires et écologiques de la culture du coton conventionnel

L'Inde est le plus gros producteur de coton, et le 1er consommateur de pesticides de la planète. Les agriculteurs en Inde arrosent leurs champs de coton d'insecticides 1 fois par semaine. Ces pesticides aident à la croissance du coton, et permettent au coton de se détacher facilement de la fleur lors de la récolte. Il rend également le coton très blanc et "pur". 

agriculteur-coton-conventionnel

(Sur cette photo on voit Ramulu, un agriculteur Indien qui arrose ses champs de coton conventionnel avec réservoir qui contient 12L d'eau mélangé à 50ml de pesticide)

Ces pesticides ont de graves conséquences. Les ouvriers qui travaillent dans les champs tombent très souvent malades, ils ont de graves symptômes de vomissement, de maux de tête et de vertiges. Malheureusement pour beaucoup, ils meurent intoxiqués par la culture du coton à cause des pesticides utilisés. 

Cependant, 60 millions de personnes en Inde vivent de la culture du coton et en dépendent. Face à la forte demande des géants de la Fast Fashion, ils doivent toujours produire plus. Pour répondre à cette demande, les ouvriers ont besoin de plus de main d’œuvre. Ils font alors appel à des enfants, et les force à travailler. Leur labeur dure près de 12 heures par jour sous 35°C, sans masque, ni gants, face aux dangers des pesticides.

enfant-travail-frocé-culture-coton-conventionnel-inde

(Sur cette photo, on voit un enfant qui est obligé de travailler dans les champs de coton)

Sergeï Naumov, journaliste indépendant, déplore : "La culture du coton est une forme d'esclavagisme moderne en Ouzbékistan" Il dénonce le travail forcé orchestré par l'état. Par exemple, la municipalité peut demander au directeur d'un jardin d'enfant d'envoyer une dizaine d'enfants dans les champs de coton sous peine de perdre son emploi. 

Plus d'1 million de personnes sont contraintes de travailler dans les champs. Médecins, enseignants, étudiants sont réquisitionnés de force chaque année, et sont menacés d'être expulsés de leur travail ou université.

 

3. Pourquoi passer au coton bio ?

Le coton biologique est cultivé de la semence à la récolte de la fleur, sans pesticides, insecticides ou engrais chimiques, et sans OGM. Sa culture est alors plus écologique et plus éthique que celle du coton conventionnel.

Les engrais et insecticides utilisés par les producteurs sont naturels, et ne nuisent pas aux écosystèmes environnants, ils n’épuisent pas non plus les sols, et ne sont pas toxiques pour les hommes qui travaillent sur la chaîne de production. Qualité majeure : le coton bio permet d’économiser 91% d’eau par rapport au coton conventionnel, car il demande moins d’irrigation.

En 2015, en cultivant du coton bio au lieu du coton conventionnel, les producteurs ont économisé environ 218 milliards de litres d’eau.


4. Pourquoi le coton biologique est meilleur que le coton conventionnel ?

  • Les sols biologiques retiennent mieux l’eau et l’humidité, car ils contiennent plus de matières organiques. Le plant de coton nécessite moins d’irrigation extérieure pour subvenir à ses besoins en eau.
  • Les produits toxiques utilisés dans la culture du coton conventionnel requièrent une certaine quantité d’eau pour être dilués, ce qui n’est pas le cas pour le coton bio.
  • Cultiver le coton bio, c’est protéger les producteurs et leurs familles, en protégeant la fertilité des terres et en assurant une rémunération juste.
  • Éviter le travail forcé des enfants et des Hommes.
  • Enfin, cela permet une économie aux producteurs de 92,5 millions de kg de CO2, soit l’équivalent de ce qu’émet une voiture en faisant 13,5 fois le tour du monde.

Aujourd’hui, seulement une infime partie de la production mondiale de coton est certifiée biologique et écologique pour l’Homme et pour la planète. Il représente 2 millions de tonnes, contre 17 milliards de tonnes de coton conventionnel vendues par an. 


5. Comment reconnaître le coton biologique ?

logo-gots-coton-bio

Il existe un label permettant d’identifier et de vérifier que le coton utilisé est issu de l'agriculture biologique. Il s’agit du label GOTS. Cette certification “Global Organic Textile Standard” intègre les aspects sociaux et écologiques et repose sur une certification indépendante de toute la chaîne d’approvisionnement. Des champs de coton à la vente en magasin, les vêtements certifiés GOTS doivent été confectionnés dans le respect et la dignité humaine et des conventions de l’Organisation Internationale du Travail.


6. Quelles sont les caractéristiques du coton biologique ?

  • La principale qualité du coton bio c’est son pouvoir absorbant ! En effet, il peut absorber plus de 8,5% de son poids en eau.
  • Le coton bio est un textile très souple et doux au toucher. Il ne démange pas et n’irrite pas la peau même s’il est en contact direct avec.
  • Une autre de ses qualités, c’est qu’il tient chaud quand il fait froid : le tissage de la fibre est très serré. 

 

7. Nos vêtements en coton biologique

Découvre l'article sur nos 11 vêtements en 100% coton biologique certifiés GOTS et OEKOTEX ! Rendez-vous ici !

____________

Dans notre prochain article, nous vous parlerons d’une fibre végétale qui est beaucoup moins gourmande en eau : il s’agit du lin !

Si cet article t'a plu, n'hésite pas à nous le dire en commentaire ! 

Sources :
Wedressfair.fr
Thegoodgoods.fr
Vidéo youtube "La culture du coton non bio"


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés