Cosmétique éthique x Lao Care

Si tu es arrivée jusqu'ici, c'est que la mode éthique n'a presque plus de secret pour toi ! Mais quand est-il de la cosmétique éthique ? Et puis d'ailleurs c'est quoi ? Pour qui ? Pourquoi ? Pour répondre à toutes ces questions, nous avons fait appel à une experte en la matière, Lisa, la fondatrice de Lao Care. Il s'agit d'une jeune marque de shampooings français, aux flacons consignés.
..
1. Qu’est-ce que la cosmétique éthique et naturelle ?
 
La cosmétique éthique est une cosmétique qui prend en compte l’impact qu’elle a sur l’environnement et l’humain, et cherche à les réduire le plus possible.
Les cosmétiques conventionnels sont souvent composés d’ingrédients controversés pour la santé et l’environnement, tels que les silicones ou sulfates. Certains de ces ingrédients sont d’origine pétrochimique, non biodégradables, ou naissent d’une réaction chimique polluante ou énergivore.
D’autre part, il faut savoir que produits de rinçage type gel douche et shampoing finissent dans les égouts et en partie dans nos mers et océans. En effet, toutes les eaux usées ne sont pas traitées dans des centrales d’épuration, simplement parce qu’il n’y en existe pas assez. Toutes les villes ne possèdent pas une centrale et un réseau urbain d’eaux usées, et si c’est le cas ils sont souvent sous-dimensionnés.
(Source : constructeur de centrales d’épuration – a souhaité rester anonyme)
C’est donc sur toute leur chaîne de production et utilisation que les cosmétiques conventionnels sont polluants. Chaque année, c’est plus de huit millions de tonnes de déchets plastiques déversés dans les océans. Ce sont également les micro-plastiques (présents dans des cosmétiques tels que les gommages ou dentifrices) qui engendrent une pollution nocive pour la biodiversité marine et in fine, l’humain. La cosmétique éthique est une cosmétique qui prend en compte l’impact qu’elle a sur la santé des consommateurs. 60 millions de consommateurs a récemment fait un constat alarmant : 2/3 de nos cosmétiques seraient dangereux pour la santé.
 ..shampoing-lao-laocare-cheveux-flacon-consigné-éthique
2. Perturbateurs endocriniens, tensioactifs irritants, que mettons-nous réellement sur notre corps ?
..
Ces ingrédients présents dans une majorité de cosmétiques conventionnels (et parfois dits naturels) ont un effet néfaste sur notre peau et nos cheveux sur le long terme. Ces sont des cosmétiques produits dans le respect des travailleurs. Les usines dans les pays en voie de développement ou en Chine par exemple, ne respectent pas toujours les droits des travailleurs : nombreuses heures de travail, salaire misérable, travail des enfants…
En France et en Europe, la main d’œuvre est beaucoup plus couteuse, mais les travailleurs ont des droits beaucoup plus importants.  Une cosmétique éthique est également une cosmétique qui valorise les ESAT : centres d’insertion au travail des personnes en situation de handicap.  C’est une cosmétique qui s’engage pour valoriser l’économie de son pays et travaille avec des partenaires locaux.
Des cosmétiques naturels, efficaces et bons pour la santé existent bien sûr mais ils sont plus difficiles à trouver et surtout plus chers ! Dans la course aux petits prix, les industriels cherchent à réduire les coûts au maximum. Les consommateurs ne connaissent plus le vrai prix des choses : que contient un shampoing à 3 € ? Comment ont été rémunérés les partenaires ? À combien s’élève la marge de l’entreprise ? Il faut réapprendre le juste prix : un prix qui va permettre de faire vivre le laboratoire, l’usine, le producteur d’huile et celui d’hydrolat ! Un prix qui va permettre de produire en France dans des conditions humaines tout à fait respectables avec des ingrédients naturels ou d’origine naturelle de très bonne qualité.
.. 
3. Pourquoi faut-il changer ses habitudes dans le secteur de l’industrie cosmétique ? 
..
Les scientifiques s’accordent à le dire, nous polluons beaucoup trop et beaucoup trop vite. L’industrie cosmétique est en partie composés de biens de première nécessité (gel douche, shampoing, dentifrice…) et de biens de confort (maquillage…). Les produits de première nécessité sont utilisés au quotidien par les gens, il s’en consomme donc énormément. Et qui dit beaucoup de consommation, dit grand impact écologique.
A titre d’exemple, il se vend en France chaque année plus de 174 Millions de flacons de shampoings et plus de la moitié n’est pas recyclé. Lorsque le plastique n’est pas recyclé, il finit brûlé, enfoui, ou dans la mer. Mais comme nous l’avons dit ci-dessus, l’impact est également plus sournois, puisque la formule même des shampoings fini dans la mer à travers les égouts et nos rivières. Il est temps de prendre conscience de cette pollution, aussi bien pour les marques que les consommateurs, et de trouver de vraies alternatives, qui permettront de continuer à prendre soin de son corps sans pour autant gaspiller ou dégrader nos ressources.
La partie santé est importante également, puisqu’on s’aperçoit que certains cosmétiques conventionnels peuvent être à l’origine de problèmes que les consommateurs ont au quotidien. Par exemple, un shampoing aux sulfates (soit la majorité des shampoings du commerce), pourra être irritant pour le cuir chevelu et asséchant pour le cheveu. Changer ses habitudes permet de mieux appréhender l’impact de ses cosmétiques sur son corps.
 ..
4. Comment réduire son empreinte carbone en tant que marque cosmétique éthique et naturelle ?
..
La base, c’est le sourcing des ingrédients. Il est primordial d’essayer de trouver les ingrédients cosmétique au plus près, car leur impact carbone d’importation et de fabrication est très élevé. De même, on favorisera le naturel ou la chimie verte pour réduire l’impact sur l’environnement en amont. Ce ne sont en général pas des étapes que les consommateurs voient ou même considèrent, mais ces étapes vont faire la différence sur l’impact global du produit.
D’autre part, pour réduire son empreinte, on peut évidemment produire local, ce qui dans le cas des cosmétiques n’est pas difficile car il y a beaucoup d’usines de fabrication de cosmétiques dans l’hexagone.
Pour finir, le flacon et sa vie après avoir vidé le produit ne doivent pas être négligé. C’est pour cela que chez LAO, nous avons identifié la consigne comme l’un des piliers à mettre en avant pour réemployer les contenants, réduire l’impact, et sensibiliser le consommateur.
 ..green-friday-shampoing-lao-care-cosmétique-éthique
5. Comment décrirais-tu Lao, quels sont vos valeurs clés ?
..
LAO est une jeune entreprise de cosmétiques capillaires naturels qui souhaite devenir le symbole de la cosmétique responsable. Nous avons créé une première gamme de deux shampoings 100% d’origine naturelle. Le premier, à l’huile de graine de chanvre et hydrolat de mélisse est adapté aux cheveux secs, bouclés ou abîmés. Le deuxième, à l’hydrolat d’ortie est adapté aux cheveux à tendance grasse.
Les deux shampoings ont d’ailleurs été certifiés COSMOS Natural par Ecocert. 
LAO s’est lancé en campagne de crowdfunding sur la plateforme Ulule en octobre dernier et le lancement officiel aura lieu en février 2021 dès la fin de la production !
Nos valeurs clés sont le naturel, la transparence et l’expertise cheveu.
Nous travaillons avec des partenaires locaux : par exemple le chanvre de notre shampoing nourrissant est cultivé à 30 km seulement de nos bureaux ! Notre laboratoire et notre usine se trouvent en France et je m’y suis déjà rendue afin de voir sur place la formulation et la production des shampoings. Tout ce qui a pu être trouvé en France l’a été, sinon nous sommes allés le chercher au plus près !
L’écoresponsabilité est une valeur que nous mettons en avant dans tous nos messages, et vous avez déjà dû le comprendre à travers le début de cet article ! Nous souhaitons que LAO soit une marque de cosmétiques naturels à impact positif, et participer, à notre échelle, à la construction de la cosmétique de demain : plus durable et responsable.
Nous souhaitons être transparents avec nos consommateurs, nous les tenons au courant de chaque étape du projet et même des difficultés que nous rencontrons. Nous avons une petite communauté très engagée qui participe activement à la création des produits de la marque. 
 ..
6. Comment t’es-tu lancée dans l’aventure Lao, comment as-tu trouvé un laboratoire ?
..
Lorsque j’ai fondé LAO j’étais seule sur ce projet, mais bien entourée d’entrepreneurs et experts du domaine. J’avais moi-même pu travailler en marketing développement de produits cosmétiques au sein de deux groupes mondiaux. La première étape (qui a été longue) a été de trouver un laboratoire français qui avait l’envie et la motivation de créer un shampoing le plus naturel possible. J’ai fait la rencontre de Nathalie un peu par hasard, et ça a tout de suite matché niveau caractère mais surtout expérience et expertise. Pari réussi puisque nous avons créé deux shampoings 100% d’origine naturelle !
Pour le choix du laboratoire, je me suis fiée en partie à mon instinct et en partie à l’expérience de la formulatrice. Aujourd’hui je suis bien contente d’avoir pris mon temps pour trouver la perle rare !
lisa-david-équipe-lao-care
7. Avec qui travailler, comment t’es-tu entourée ?
 
Je m’entoure de personnes passionnées, qui ont à cœur de mettre en avant des projets qui ont du sens. C’est vraiment mon critère n°1. Si je ne le sens pas, je n’y vais pas. Après mon laboratoire, j’ai trouvé mes graphistes, Ben&Jo, grâce au bouche à oreille, et on a commencé à concevoir l’identité de LAO ensemble. C’était primordial pour moi de trouver une identité qui reflète les valeurs de la marque, tout en s’inscrivant dans la durée.
Enfin, j’ai trouvé une usine, dans les Pays de la Loire, prête à accueillir la première production de LAO !
Pour la communication, je me suis entourée de stagiaires pour commencer : Lara, ma toute première stagiaire, puis Margaux qui m’a accompagnée ensuite sur le long terme, et enfin Justine en community management. On a formé une équipe de choc ces derniers mois !
 ..
8. Pourquoi créer seulement deux shampoings ? Pourquoi le shampoing liquide ? 
..
Le shampoing était le cosmétique à révolutionner en premier car il est utilisé de tous, ou presque. C’est un produit de première nécessité, mais surtout l’un des plus complexe à formuler au naturel ! Et j’aime le défi. On se retrouve face à un double problème : les shampoings conventionnels sont composés d’ingrédients controversés et les shampoings naturels existants manquent souvent d’efficacité et de sensorialité. Mais un shampoing unique n’aurait convenu qu’à une partie des consommateurs, il fallait alors créer une première gamme avec un shampoing adapté aux cheveux secs, bouclés ou abîmés et un autre aux cheveux normaux à tendance grasse.
Lorsque j’ai fondé LAO, je voulais au départ créer un shampoing solide, c’était pour moi l’alternative la plus écologique. Mais en réalisant de nombreuses recherches et en m’appuyant sur des articles scientifiques j’ai rapidement compris que son mode de fabrication et son ingrédient principal (le SCI) étaient très polluants. D’autre part, une très grande majorité des consommateurs n’avaient pas envie de passer au solide, il fallait donc leur trouver une alternative durable ! C’est un pari que j’ai fait, de partir à contre-courant de la tendance.

 

9.Pourquoi un flacon consigné ?
..
La faiblesse d’un shampoing liquide, même naturel, reste son flacon. J’ai donc opté pour un flacon en aluminium, qui est un matériau qui se recycle très bien en France (97% selon Citeo). Mais pour aller plus loin dans la démarche de responsabilité et de diminution de l’impact écologique, j’ai mis en place un système de consigne de flacons presque inédit en France. C’est une consigne sans surcoût basée sur la bonne foi des consommateurs ; une fois le flacon de shampoing LAO vide, ces derniers peuvent le rapporter dans un commerce de proximité partenaire : coiffeurs, magasin bio et pharmacies. La liste de nos distributeurs sera disponible sur notre site internet !
..
10. Quels sont les freins à créer un produit cosmétique naturel et français ?
..
Tout d’abord, je mettrais à pied d’égalité les coûts et les matières premières françaises ou locales. Il faut être honnête, lorsque l’on travaille avec des producteurs et fournisseurs français, le coût est plus élevé. Et ce n’est pas une mauvaise chose, car cela reflète les droits des travailleurs et leurs conditions de travail. Cela permet également une meilleure traçabilité.
Par contre, il est très difficile voire impossible, d’être compétitif avec les prix des produits dont les ingrédients viennent de Chine. C’est un parti pris.
 D’autre part, trouver des producteurs et fabricants français est extrêmement compliqué selon les matières premières. Il faut un long travail de recherche pour y arriver, et ce n’est pas toujours possible. Si nous avons réussi à trouver une partie de nos ingrédients en France, ce n’est pas le cas de tous. On a dont cherché dans les pays limitrophes et toujours voulu réduire au maximum la distance. L’essentiel, c’est d’essayer et d’être transparent à ce sujet.
Il y a aussi les règlementations, qui, bien heureusement, sont strictes en France et en Europe. On ne peut pas dire et faire ce qu’on veut, et c’est tant mieux ! Cela contribue à protéger le consommateur.
 ..
11. Quels sont vos projets pour 2021 ?
..
L’année 2021 va débuter par la production de nos shampoings naturels et la livraison des premiers contributeurs (janvier-février). Il s’agira alors du lancement officiel de LAO et de l’arrivée de nos produits dans vos commerces de proximité dans toute la France. Vous pourrez ainsi vous y rendre pour découvrir LAO et y déposer vos flacons vides pour le système de consigne !
Pour cette nouvelle année nous souhaitons également étendre notre gamme de cosmétiques capillaires naturels afin de compléter votre routine ! Mais ces nouveaux produits sont encore secrets pour le moment, vous en saurez plus bientôt…   
Enfin, pour mettre en place tous ces projets, les équipes de LAO vont s’agrandir et nous allons créer de nouveaux postes !
En attendant, il est toujours possible de pré-commander les shampoings sur le site de LAO pour faire partie des tout premiers à les tester !
..
Un grand merci à Lisa qui à prit de son temps pour répondre à toutes nos questions. Retrouvez sur le site de Lao Care notre article dédiée à la mode éthique.

Article précédent

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés